Warning: Constant WPLANG already defined in /homepages/13/d142134170/htdocs/claixnat-wp/wp-config.php on line 79
Conseil municipal de Claix : le bricolage de l’école du Pont Rouge - Claix Naturellement
Conseil municipal de Claix janvier 2012

Conseil municipal de Claix janvier 2012

Il y a longtemps que je n’avais pas assisté à un conseil municipal et je n’ai pas été déçu de mon retour en mairie pour ce premier conseil de l’année 2012. Rien n’a changé, le Maire ne supporte toujours pas les propos moqueurs de l’opposition et je ne vous parlerai pas des traditionnels échanges entre le Maire et Thierry Lande parce que ça ne relève pas vraiment le niveau des débats. Et toujours les mêmes ricanements quand l’opposition intervient !

En tant qu’habitant du Pont Rouge, il y a un sujet qui me tenait à cœur c’est la rénovation de l’école François Mignot. Vous le savez, la préfecture a émis un avis défavorable au permis de construire déposé par la Mairie l’année dernière. Le motif : le risque d’inondation du quartier lié au débordement du Drac.

[gmap]

Je ne suis pas un grand spécialiste de la question inondation (d’autres auront l’occasion de revenir sur le sujet sur ce blog) mais il y a 3 points qui me choquent concernant l’école du Pont Rouge :

– Le premier c’est que tout le monde, opposition comprise, passe sous silence le premier projet de rénovation de l’école qui date de 2004. A l’époque, j’étais représentant des Parent d’Élèves à l’école du Pont Rouge et je me souviens d’un conseil d’école où le projet présenté avait recueilli l’approbation de toute l’assemblée. Je me souviens également que le projet est resté sans suite pour des sombres raisons de politique politicienne, Michel Octru ne voulant pas qu’un projet de cette ampleur initié par Bruno Gerelli voit le jour ! A ce moment là, les pouvoirs publics n’étaient pas sur les dents pour tout ce qui concerne la réglementation inondation ou risques technologiques et nous aurions pu remplacer les vieux préfabriqués par un bâtiment en dur, construire une cantine et ainsi mettre nos enfants plus en sécurité qu’ils ne le sont depuis !

– Le deuxième point qui me choque, c’est qu’après négociation avec la Préfecture, la municipalité décide de remplacer les préfabriqués par… d’autres préfabriqués !
Nos fonctionnaires et nos élus décident, pour des raisons de sécurité, d’installer nos enfants dans des préfabriqués plutôt que dans un bâtiment en dur ! On marche sur la tête !
Incroyable comme décision. Si le Drac devait déborder je ne pense pas que les préfas résisteraient longtemps comparé à un bâtiment en dur et nos enfants vont continuer à quitter l’école pour aller à la cantine avec tous les risques que cela comporte.
A cette occasion on a compris que c’est le Maire qui ne veut pas aller contre la décision de la Préfecture alors que son Adjoint aux travaux était favorable à un passage en force.

– Le troisième point qui est choquant c’est qu’une fois encore la solution mise en œuvre est une solution bricolée. L’installation de préfas est forcément provisoire (pour la deuxième fois) et au final quand le bâtiment en dur sera construit, les contribuables claixois auront payé 3 fois pour cette école : 2 installations de préfas et un bâtiment en dur !

Vivement le changement !

Le compte rendu de ce conseil fait par le Dauphiné Libéré  :


Le compte rendu du Dauphiné Libéré