Warning: Constant WPLANG already defined in /homepages/13/d142134170/htdocs/claixnat-wp/wp-config.php on line 79
Du nouveau pour le Sou des Ecoles Laïques de Claix - Claix Naturellement

Le Sou des Écoles Laïque de Claix, une association au service des enseignants et des écoliers

Les premières « Sociétés du Sou des Écoles Laïques » sont apparues à la fin du 19ème siècle. Leur statut a ensuite évolué pour devenir des associations loi 1901. Nos enfants scolarisés en maternelle et en élémentaire dans les établissements publics de Claix ont la chance de bénéficier depuis de nombreuses années des bienfaits du Sou des Ecoles Laïques local.

En 2005, les parents bénévoles qui l’animent ont édité, à l’initiative de l’adjoint au maire de l’époque et porté ensuite par le service enfance jeunesse de la mairie, un livret Sou-Enseignants-Mairie afin de remettre à plat ses domaines d’interventions. Commun aux 3 groupes scolaires publics de Claix (Malhivert, Pont-Rouge et Centre), son rôle était multiple, toujours dans le but « d’aider les enseignants (…) à concrétiser des activités et des projets pédagogiques ». Pour cela, il intervenait financièrement au niveau des classes transplantées (ici comme simple gestionnaire), des sports tel que la piscine ou le ski de fond,  et d’animations ou sorties culturelles. Les fonds provenaient de la cotisation demandée aux parents en début d’année scolaire (1/3 du budget), des subventions accordées par la Mairie et le Conseil Général (1/2 du budget), et des recettes générées lors de manifestations diverses (1/6 du budget). Le Sou apportait également des moyens humains indispensables pour certaines activités ou manifestations. Cela grâce à l’implication de ses membres actifs et des parents répondant à son appel pour un coup de main ponctuel (encadrement pour la piscine, aide lors de la kermesse, etc.).

Depuis l’année dernière, de gros changements sont intervenus

Suite au désengagement du Conseil Général pour aider au financement des classes transplantées, et du fait que certaines ne peuvent donner lieu à une convention entre l’Inspection d’Académie et l’association (séjour « voile » envisagé par une des écoles notamment), la Mairie a repris début 2011 l’intégralité de  la gestion du financement des classes transplantées. Afin d’éviter un coût trop élevé pour les familles les plus modestes de la commune, elle a choisi de fixer le tarif demandé aux familles selon leur quotient familial.

Du côté de la cotisation parentale qui représentait le tiers du budget, un problème est apparu. Sa récupération par l’intermédiaire des enseignants était tolérée depuis toujours dans notre commune, parce que cela arrangeait tout le monde. Lors de la dernière rentrée scolaire, la directrice d’un des établissements et l’inspectrice d’académie ont demandé à ce que l’on se conforme à la loi en interdisant ce type de pratique. La Mairie a proposé, lors d’une réunion de coordination des activités scolaires qui s’est tenue mi-octobre suite aux différents changements intervenus, de prendre en charge la compensation financière des pertes de cotisation.

Mais quel sera alors l’avenir du Sou ? N’aura-t-il désormais alors qu’un simple rôle peu gratifiant de comptable pour la Mairie ? Les parents d’élèves et les enseignants, déjà frileux pour s’impliquer ou soutenir les associations scolaires de la commune, ne se sentiraient-ils pas encore moins concernés ? Que devient ce formidable lien convivial entre les écoles publiques de Claix ?

Assemblée Générale du Sou des Écoles Laïques de Claix et perspectives d’avenir

Le 12 décembre 2011, l’Assemblée générale du Sou a permis à tous les intervenants de réfléchir à son avenir. Les représentants des enseignants, de la Mairie et des associations de parents d’élèves ont répondu présents en nombre. On comptait malheureusement beaucoup moins de nouveaux parents pouvant assurer la relève et/ou apporter des idées neuves, le taux de participation des parents d’élèves était vraiment décevant.

La Mairie a souligné avec justesse le côté rassembleur du Sou. C’est en effet le seul pont entre les trois établissements laïques de Claix, de par sa capacité à générer une animation de grande envergure, la fameuse kermesse, permettant chaque année aux parents et enfants (et à certains enseignants, bien que moins présents depuis que la fête du sport n’est plus couplée à cette manifestation) de se rencontrer. Ce côté convivial se retrouve également autour du stand de vente d’objets et bricolages divers au marché de Noël, et de la buvette au carnaval. Ce serait donc dommage que le Sou n’existe plus.

Les parents bénévoles de leur côté ont mis en avant leur grande implication, qui demande bien évidemment de la disponibilité et de la motivation alors que cela vient en plus de leur emploi et de leurs charges familiales. C’est un travail énorme qui profite à tous les enfants scolarisés dans les écoles publiques de Claix. Il serait plus facile si l’implication de nouveaux parents et des enseignants était plus conséquente. Et il perdrait beaucoup de son intérêt si le Sou se contentait d’un simple rôle comptable, ce qui freinerait les bonnes volontés au risque de voir le Sou disparaître.

Du côté des enseignants, le message des parents semble être bien passé puisque 3 d’entre eux se sont portés volontaires pour rejoindre le bureau. Cette implication est indispensable pour adapter les nouvelles règles en fonction des attentes des enseignants.

Au final, 3 points pour le nouveau fonctionnement du Sou ont été proposés, ils seront discutés lors de la prochaine réunion du Sou :

– La cotisation parentale demandée en début d’année scolaire serait compensée par une subvention de la mairie

– Le Sou aurait pour rôle unique d’organiser des manifestations dans le but de récolter de l’argent, mais ne gèrera plus les activités qui sont cadrées avec l’inspection académique (glisse, classe transplantée)

– Le nouveau bureau du Sou va établir son nouveau fonctionnement, ses nouvelles actions et la façon dont le budget sera reversé aux groupes scolaires

Vive le nouveau Sou !