Warning: Constant WPLANG already defined in /homepages/13/d142134170/htdocs/claixnat-wp/wp-config.php on line 79
La digue du Drac à Claix - Claix Naturellement

On a un peu tendance à oublier la digue claixoise du Drac parce qu’elle n’a jamais posé de problème et qu’elle est cachée par la végétation.

Devant l’ampleur des travaux réalisés le long de l’Isère et du Drac par l’Association Départementale d’aménagement de l’Isère, du Drac et de la Romanche je me suis posé la question : quid de Claix dans cette affaire ?

Il faut savoir que le lit du Drac n’est pas naturel, il empruntait au XVIIème siècle ce qui aujourd’hui est le cours St André. Les grenoblois ont mis plusieurs siècles à construire l’ensemble des digues, de la Romanche à la jonction avec l’Isère avec de nombreux épisodes de rupture. Je vous en raconterai, un autre jour, l’histoire sur mon blog BrunoGerelli.info.

Aujourd’hui la plupart des riverains et des communes sont regroupés dans l’AD Isère Drac Romanche qui prend à sa charge les travaux d’entretien et de confortement des digues. La plupart des communes… sauf Claix !

Et quand on n’appartient pas à un syndicat intercommunal, le minimum est de veiller correctement à l’entretien des digues. Je suis donc allé sur la digue du Drac entre le pont de Claix et le pont de l’autoroute pour me rendre compte de la situation.

Au premier abord, pas de problème apparent, la digue est toujours en place, les blocs de rochers installés par nos anciens n’ont pas bougé. Par contre la digue est devenue une véritable forêt qui n’a pas vu de bucherons depuis longtemps.

Cette digue plus que centenaire est donc maintenant en danger à cause du manque d’entretien chronique de ces deux dernières décennies.

Pourquoi ?

Parce que plus les arbres sont imposants, plus le risque de leur chute est grand en cas de crue combinée avec du vent.  «Un arbre qui bascule arrache souvent un morceau de digue. Or, pour maintenir un bon niveau de protection, il faut préserver l’intégrité des ouvrages». Quand une digue présente un point faible, l’eau s’engouffre et fait le reste.

C’est pourquoi l’AD Isère Drac Romanche a lancé un grand chantier de « gestion de la végétation ».

Bien évidement cet entretien doit se faire en respectant la faune et la flore, les rives du Drac, de St Georges de Commiers à l’Isère, sont classées en Zone Naturelle d’Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique (ZNIEFF).

En conclusion, à Claix, si nous reprenons rapidement à notre compte l’entretien de la digue, nous n’aurons pas de problème. Mais si nous restons, comme nous venons de le faire encore 20 ans sans l’entretenir, immanquablement la digue subira des dégradations dues à la chute des arbres.

Et n’oublions pas que cette digue longe la rue du Drac et qu’elle protège tout le quartier de Claix Pont Rouge !