Warning: Constant WPLANG already defined in /homepages/13/d142134170/htdocs/claixnat-wp/wp-config.php on line 79
Zones inondables à Claix, une gestion calamiteuse - Claix Naturellement

C’est devenu une inquiétude des habitants de Claix Pont Rouge depuis que le projet de rénovation de leur école est reporté sine die : une grande partie du quartier est devenue inconstructible !  Le motif : le risque de débordement du Drac dans la zone située entre l’autoroute et la colline de Rochefort (zone I’1 sur la carte).

Zone inondables à Claix

Le risque lié au Drac n’est pas nouveau, cela fait des siècles que les Grenoblois construisent des digues pour se protéger de celui qui tient son nom du latin Draco qui signifie Dragon. (Voir l’article de mon blog «Petite Histoire du Drac» ).

Par contre, à Claix, c’est une découverte pour la municipalité en place. La preuve, depuis l’avènement de Michel Octru à la tête de la commune, l’entretien des digues du Drac n’est plus fait (voir notre précédent article sur le sujet : «La digue du Drac à Claix»). D’ailleurs Claix s’est singularisé puisque c’est une des rares communes de l’agglomération à ne pas adhérer à un des  syndicats qui s’occupent de l’entretien des berges du Drac ou de l’Isère (voir également : «Après moi le déluge»).

Nous voilà donc rattrapés par la patrouille, la commune se retrouve toute seule pour gérer cette situation.

Cela pose la question du devenir de cette partie importante de Claix ?

[gmap zoom= »15″ control= »roadmap,satellite,hybrid,terrain,navigation,streetview,scale »]

Bien malin qui pourra le dire compte tenu de l’isolement de la commune et de l’immobilisme des élus en place. Quand on voit qu’il a fallu à l’ASDI 10 ans de procédure pour arriver à évacuer quelques rochers à proximité du Pont de Claix (le diamant du Drac), on se doute bien que notre équipe municipale n’est pas en mesure de gérer ce problème qu’elle vient de découvrir.

Mais il n’y a pas qu’à Claix Pont Rouge que la situation est bloquée. Les riverains du ruisseau d’Allières  en savent quelque chose. Cela fait plus d’une dizaine d’années qu’ils font le siège de la Mairie pour que le risque de débordement de ce tout petit ruisseau soit réglé et permette ainsi les autorisations de construire.

Zones inondables à Claix

Le sujet a été évoqué lors d’un précèdent conseil municipal, les études sont terminées… mais il reste maintenant à réaliser des travaux. Et là encore notre équipe municipale est frappée d’immobilisme. Où il faudrait une déclaration d’utilité publique pour passer outre le refus d’un riverain, nos élus se contentent d’annoncer une « intention de déclaration d’utilité publique » retardant d’autant la possibilité de faire ces travaux.

Mais où la situation devient ubuesque dans ce quartier c’est quand on regarde les différents permis de construire accordés ou refusés à proximité de ce ruisseau :

  • On a vu accorder un permis de construire juste en dessous du ruisseau d’Allières, dans une zone rendue constructible, tout exprès, sur une zone naturelle.
  • On a vu un permis d’agrandissement refusé dans une zone constructible que le ruisseau ne pourra jamais atteindre.

Mais il faut dire que le permis accordé concerne une Adjointe au Maire (voir les Claix de l’info N°6 ) et que le permis refusé concerne une opposante à la majorité en place.

Finalement la zone inondable d’Allières, définie de manière très empirique, a bien des qualités pour la gestion clientéliste de notre belle commune !

En illustration de la gestion de l’urbanisme à Claix quelques vues du projet d’agrandissement refusé pour cause d’inondation :

Innondations potentielles à Claix